Contenu

Biomasse énergétique

La Guyane doit atteindre 40 mégawatt électrique (Mwé) d’ici 2023 afin de respecter les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie de la Guyane (PPE).

Aujourd’hui la fourniture d’énergie en Guyane est principalement couverte par des importations d’hydrocarbures. L’objectif est de réduire cette dépendance énergétique en passant de 90 % aujourd’hui à 50 % d’ici 2030. Dans ce scénario, la biomasse, qui regroupe l’ensemble des matières organiques d’origine végétale ou animale pouvant devenir des sources d’énergie, représentera près de 14 % de l’énergie produite en Guyane, contre moins de 1 % actuellement.

Comparée aux autre énergies renouvelables (ENR), la biomasse s’inscrit dans la dynamique de développement durable et présente nombre d’avantages :

Au plan environnemental :

  • Opportunité d’encadrement des pratiques de défrichage liées au développement agricole, parfois peu conformes à la légalité et/ou aux standards environnementaux actuels
  • Ressource renouvelable dans le cas de l’exploitation forestière et des plantations ;
  • Économie circulaire (utilisation de résidus d’une autre activité) dans le cas des connexes d’aménagement (bois issus de défrichages) et des connexes d’exploitation forestière et de sciage ;

Au plan social :

  • Emplois durables ;
  • Formation ;

Au plan économique :

  • Bénéfice pour la filière bois : diversification et innovation ;
  • Bénéfices pour les filières agricoles : installation facilitée(financement du défrichement), diversification, structuration au travers de contrats de production ;
  • Source de financement additionnelle pour l’aménagement agricole ;
  • Investissements industriels pour une durée de 25 ans (durée de vie d’une centrale Biomasse) ;
  • Contenu emploi élevé, avec 8 à 10 emplois à temps plein (exploitation de la centrale et approvisionnement), contre 1 à 2 pour du thermique pétrolier ;
  • Développement endogène : un approvisionnement local, pour des emplois locaux et des impacts gérés localement.

Au plan énergétique :
La biomasse est une énergie renouvelable (ENR) qui, contrairement à l’hydraulique, au solaire ou à l’éolien peut remplacer les sources pétrolières. Il est en effet possible, à l’instar des combustibles fossiles, de stocker le bois pour produire de l’électricité quand les autres énergies renouvelables ne sont pas en capacité de le faire. On peut citer à titre d’exemple la nuit, avec une utilisation massive des climatiseurs sans possibilité de produire de l’énergie solaire, ou encore les périodes de basses eaux pénalisant la production d’énergie d’origine hydraulique.

Les gisements de biomasse énergétique en Guyane : les résidus ou connexes
Bois issu de l’exploitation forestière durable : connexes d’exploitation et de scierie Qu’est ce qu’un connexe d’exploitation ? : Lors de l’exploitation forestière, l’exploitant va aller chercher des arbres désignés par l’ONF dans le cadre de plan d’aménagements forestiers durables. Afin d’accéder à ces arbres, ONF et exploitants vont être amenés à ouvrir des pistes. Par la suite, l’exploitant procédera à l’abattage et à l’évacuation des arbres en question, opération qui, même effectuée avec soin, peut (...)
 
Les gisements de biomasse énergétique en Guyane : la biomasse plantée
Plantations sylvicoles Les plantations sylvicoles destinées à la production de bois d’œuvre sont une voie de développement stratégique pour la filière forêt/bois guyanaise. Or, une plantation de bois d’œuvre produit du bois tout au long de sa production, non uniquement lors de la coupe finale. Les arbres sont plantés en grand nombre, afin de favoriser le « gainage » : le fait que l’arbre pousse droit afin de chercher la lumière, ne développant pas trop de branches ou de fourches, défavorables à la (...)
 
Les acteurs de la filière biomasse énergétique en Guyane
La Cellule Biomasse La cellule biomasse () est la structure de référence des services de l’État en matière de biomasse énergie, elle est placée sous l’autorité du Préfet et, en Guyane, à l’instar d’autres régions, est basée à la DAAF et composée des administrations présentes : La Préfecture de Guyane ; La DAAF (Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la Forêt) ; La DEAL (Direction de l’environnemebnt ; de l’aménagement et du logement) ; L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise (...)
 
La carte des gisements et des projets Biomasse en Guyane
Fruit du travail partenarial des acteurs de la filière Biomasse en Guyane, vous trouverez ci-après la carte des gisements et projets en cours.