Contenu

Limiter les captures accidentelles de petits cétacés en Atlantique

De nombreux échouages de petits cétacés sont constatés ces dernières années durant la période hivernale sur le littoral Atlantique, la plupart des individus présentant des traces de capture accidentelle par la pêche. Ce phénomène est suivi grâce au réseau national d’échouage, coordonné par l’observatoire scientifique Pelagis. [1]

Pour aller plus loin : Limiter les captures accidentelles de petits cétacés en Atlantique : des premières mesures mises en place cet hiver et un travail qui doit se poursuivre sur Alim’agri]

[1] L’Observatoire Pelagis a depuis de nombreuses années un rôle clé en France pour l’évaluation de l’état des populations d’oiseaux et mammifères marins. Pelagis est une unité mixte de services de l’Université de La Rochelle et du CNRS. Ses travaux bénéficient d’un soutien financier annuel du ministère de la transition écologique et solidaire (315 000 euros en 2019). Les observations à bord des navires de pêche sont soutenues par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation (430 000 euros en 2019).